COMMUNE DE SORÈDE

Solaire par nature

Soyez secs avec les moustiques : partout supprimez les eaux stagnantes !

 

 

Pour éloigner les moustiques Consultez la check list

 

Qui suis-je ?

 Je suis tout petit (moins de 7 mm), très noir avec des zébrures blanches sur le corps qui m'ont valu mon surnom.

Contrairement à certains de mes congénères, je pique le jour, à l'extérieur des habitations, et je suis très vorace ! La nuit je me repose dans la végétation.

J'affectionne particulièrement l'Homme, en milieu urbain, qui me fournit le "repas" sanguin nécessaire à la maturation de mes oeufs et les lieux de ponte, qui sont de petites collections d'eau.

 

Je me déplace très peu (150 mètres environ, depuis mon lieu de naissance) car étrangement, je vole très mal. Mais pour coloniser les territoires j'ai une astuce : le transport passif ! J'accompagne l'Homme dans ses déplacements. Et oui, je prends la voiture, le train, le bus, les camions et tous autres moyens de transports. Très pratique ! C'est ce qui m'a permis de quitter mon Asie du sud-est natale pour venir m'implanter un peu partout sur la planète, y compris dans une vingtaine de départements métropolitains, à ce jour.

 J'ai une excellente capacité d'adaptation. En régions tempérées, j'ai une activité de mai à novembre. En période hivernale mes oeufs se mettent en diapause (une sorte d'hibernation) et, dans de "bonnes conditions" (après une mise en eau) mon espèce revient en force la saison suivante.

 Les Hommes ne m'aiment pas, car si je pique beaucoup, je suis aussi potentiellement vecteur de maladies, comme la dengue ou le chikungunya. Mais pour cela, il faut que je pique une personne atteinte de cette maladie et en période de virémie, ce qui chez nous est heureusement très rare.

 

Je suis le moustique aedes albopictus, surnommé le "moustique tigre" !

moustique tigre pice

 

 

Développement aquatique : c'est là que tout se joue

 La multitude de gîtes larvaires (lieux de ponte) qui existent dans notre environnement proche (seaux, vases, soucoupes, fûts, citernes, gouttières ostruées, bâches non tendues...) fait de chacune et chacun de nous le premier acteur de la lutte contre la prolifération de ce moustique.

 

Plusieurs gestes simples, économiques et efficaces peuvent être mis en oeuvre : 

     - du sable dans les coupelles de pots de fleurs évite l'eau stagnante tout en gardant l'humidité

    - les collecteurs d'eau doivent être fermés hermétiquement ou bâchés avec de la toile moustiquaire

    - il faut penser à vérifier l'écoulement des eaux des gouttières

   - il faut vider une fois par semaine ou ramasser tous les réceptacles dans les jardins ou sur les terrasses et les balcons (écuelles pour animaux, bâches non tendues, jouets, outis et objets de jardinage qui pourraient retenir de micro collections d'eau...

 

 

Un seul mot d'ordre "soyez secs avec les moustiques". Partout, supprimez les eaux stagnantes.

 C'est au prix d'une lutte incessante, individuelle et collective (au niveau de chez soi et de son quartier), que pourront être réduits les niveaux de populations de "moustiques tigres" et leurs nuisances.

 

Pour tout savoir www.albopictuslr.org

informations complémentaires www.eid-med.org

 

 

CONTACT

Rue de la Caserne
66690 SORÈDE
Tél : 04 68 89 22 06
Fax : 04 68 95 41 46
Permanence élus W.E. : 07.86.56.34.85
HORAIRES

Office de tourisme

logo-ot-sorede 

MÉTÉO

Jeudi 13 Décembre

EN 1 CLIC

Tout Sorède sur votre mobile DECOUVREZ LA CARTE INTERACTIVE